ACTUALITES DU CABINET ARTICLES PUBLICATIONS CONFERENCES

classez par :     Date croissante     Date décroissante     Auteurs de A à Z     Auteurs de Z à A

13/11/2014 - avocat : Laurent Barbotin
Monnaies virtuelles et E-Commerce, Magasine « Stratégie Internet » des mois d’octobre-novembre.
L’avènement de l’économie numérique, combiné à la crise financière et à la perte de confiance à l’égard du secteur bancaire, a favorisé l’émergence de nombreuses monnaies virtuelles. Laurent Barbotin en précise le cadre juridique.

 

17/11/2014 - avocat : Laurent Barbotin
Monnaies virtuelles : un cadre juridique en pleine évolution, Magasine « Gestion de Fortune » du mois de novembre.
Les monnaies virtuelles se développent depuis quelques années et se présentent comme une alternative à la monnaie officielle. Laurent Barbotin apporte des éclaircissements sur le cadre juridique de ces nouvelles monnaies qui tend peu à peu à se préciser tant du point de vue de leur nature que du régime dont elles relèvent.

 

02/10/2009 - avocat : Danièle Baruchel - Beurdeley
.La Tribune : comment les entreprises se préparent face à la grippe A

 

14/10/2011 - avocat : Cédric Fischer
Cédric Fischer obtient la condamnation de Kookaï pour licenciement abusif de son ancienne styliste - COMMUNIQUE DE PRESSE
Par jugement du 29 juin 2011 le conseil de prud’hommes de Bobigny a condamné Kookaï (groupe Vivarte) à payer près de 1.200.000 € de salaires et de dommages intérêts pour avoir licencié abusivement sa styliste historique.

 

26/07/2011 - avocat : Cédric Fischer
Cédric Fischer interrogé sur l’affaire du port de Conakry
Nous vous invitions à lire l’article paru dans l’Intelligence Economique sur le duel qui oppose deux importantes sociétés françaises pour le contrôle du port économique de Conakry :

 

11/06/2011 - avocat : Cédric Fischer
Cédric Fischer obtient la condamnation de Kookaï pour licenciement abusif de son ancienne styliste - COMMUNIQUE DE PRESSE
Par jugement du 29 juin 2011 le conseil de prud’hommes de Bobigny a condamné Kookaï (groupe Vivarte) à payer près de 1.200.000 € de salaires et de dommages intérêts pour avoir licencié abusivement sa styliste historique.

 
      1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20       

Page suivante >