ACTUALITES DU CABINET ARTICLES PUBLICATIONS CONFERENCES


2011-09-14
Pierre-Olivier Sur à l'honneur sur le blog de Bernard Henri Lévy

A l'occasion d'un article publié sur son blog, Bernard-Henri Lévy évoque le dernier ouvrage de Pierre Olivier Sur : "Dans les yeux du bourreaux".

 

Pierre-Olivier Sur à l'honneur sur le blog de Bernard Henri Lévy
"Pierre-Olivier Sur regrettait dans un livre récent («?Dans les yeux du bourreau?», Lattès) le peu de foi des victimes du génocide cambodgien dans la mécanique judiciaire qui se mettait en place avec le procès Douch. Aujourd’hui, avec le nouveau procès, politique celui-là, de la «?bande des quatre?» de Pnom Penh, il semble que le climat change et que les rescapés, et les enfants des rescapés, et la communauté internationale, soient enfin décidés à regarder en face une tragédie vieille de trente ans mais dont les plaies, comme celles de tous les génocides, saignent et saigneront longtemps encore. Note personnelle et additionnelle, pourtant, à l’histoire de ce massacre dont le terrifiant secret va peut-être, enfin, commencer d’être percé. Les assassins de l’Angkar n’étaient pas juste des «?marxistes?». Ce n’étaient pas des «?despotes asiatiques?», clients de Jacques Vergès. Ce sont les révolutionnaires qui, depuis que l’idée de révolution existe, en auront poussé le plus loin la radicalité et la folie. Les révolutions passées ont échoué, pensaient-ils, parce qu’elles se sont contentées de chambouler l’économie, à la rigueur la sphère politique. Elles ont vu se reconstituer des nouvelles classes dirigeantes parce qu’elles n’ont pas osé toucher au vrai ciment de la servitude qui se niche dans les âmes, la langue, le symbolique. Eh bien, nous, Khmers rouges, allons remédier à cette carence en réglementant les désirs, en réinventant la langue ou, avec le fameux transport des villes à la campagne, en remodelant la relation même des hommes à leur réel. Ces communistes furent des nouveaux SS dans la mesure même où ils furent des vrais révolutionnaires. Et c’est le projet même de casser l’Histoire en deux, de régénérer l’humanité, d’extirper ses passions anciennes et bêtement individuelles, qui fut la source de leur barbarie. Leçon de ténèbres. Leçon du XXe siècle."

Lire la suite de l'article sur "En Ligne !" le blog de Bernard-Henri Lévy ...
 

 

 
+ retour à la liste actualités